Guide de l'Afrique du Sud

Accueil > Dossiers > La Littérature sud-africaine

La Littérature sud-africaine

Si la littérature sud-africaine est encore peu connue dans notre pays, cela ne veut pas dire pour autant qu’elle est inexistante, bien au contraire.

A ce jour, seuls quelques auteurs sud-africains sont traduits dans plusieurs langues. On peut citer, parmi ces romanciers, John Maxwell Coetzee, André Brink ou encore Alan Paton. Cela sous-entend que la (très) grande majorité des œuvres n’est pas traduite. En ce sens, elle reste inaccessible pour le reste du monde.

La grande force de cette littérature est sans aucun doute son métissage culturel. En effet, elle est marquée par des événements historiques très forts comme l’apartheid. Pendant de longues années, et sans doute à cause de cet héritage historique, on a vu s’opérer une scission entre les écrivains. D’un côté, on observait une littérature des privilégiés. De l’autre côté, on observait une littérature bien plus dans le pathos. De nos jours, cette séparation est bien moins présente et les auteurs se retrouvent autour de grands thèmes comme celui de l’imaginaire.

Contrairement aux idées reçues, la littérature sud-africaine est une littérature particulièrement abondante et riche de significations. Par ailleurs, la figure féminine y occupe une place considérable. Une fois de plus, cette littérature étonne de par sa forme mais aussi de par son fond grâce aux thèmes principaux qu’elle traite.

En France, ce sont davantage des citations qui sont diffusées que des œuvres sud-africaines complètes. Il faut espérer que la tendance s’inverse au fil du temps car malgré les apparences, cette littérature fait preuve d’une grande modernité et est universelle.

mardi 30 juillet 2013, par Afrique du Sud